25/03/2013

Commémoration du 51ème anniversaire du cessez-le-feu en Algérie

 

DSCF6070.JPG

Dans son allocution, le président de la FNACA Francis Fraisse exprimait sa satisfaction devant la réhabilitation de l’histoire grâce au vote de la loi 2012-1364 du 6 décembre 2012 relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée  nationale du souvenir et du recueillement, à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre en Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. Cette journée ni férié, ni chômée est fixée au jour anniversaire du cessez-le feu qui est intervenu le 19 mars 1962. Le message national rappelait que ces conflits avaient généré tant de drames, tant de morts, tant de blessés, tant de vies brisées et tant de familles dans la douleur.

Il a conclu en ces termes : « Souvenir, émotion, dignité, respect, fidélité et réflexion sont les valeurs données à nos cérémonies avec une volonté d’apaisement et de rassemblement. Au travers de ce message, la FNACA forte de ses 350 000 adhérents gardiens et porteurs de la mémoire a réussi, après 50 ans de lutte, une écriture enfin correcte de l’histoire de France. »

A l’issue de la cérémonie, un vin d’Honneur a réuni les participants.                  

Les commentaires sont fermés.