16/12/2011

Deux départs en retraite qui marqueront l'histoire de la cave coopérative

 

DSCF4472.JPG

Bernard (polo rouge) avec à ses côtés Hélène entouré des personels et administrateurs anciens et actuels

Après 43 années d’activité pour l’une et 27 pour l’autre, Hélène et Bernard font valoir leur droit à la retraite.
DSCF4470.JPGIls ont été accueillis dans la grande salle du Foyer Municipal par leurs conjoints, le personnel de la cave, d’anciens employés, des partenaires économiques et de nombreux adhérents.
Le président Thierry Punzano a mis en exergue les qualités et mérites de ces fringants retraités  rappelant au passage que la cave coopérative est une entreprise  de travail  «  avec un terroir, des hommes qui le modulent et d’autres qui participent à l’élaboration du meilleur produit. Ces hommes et ces femmes, ce sont les employés de la cave ». Il a souligné le rôle important qu’ils remplissent tous, chacun à son poste.
Hélène Borios : elle est entrée à la cave en 1978. Elle avait 17 ans. Elle a démarré sa carrière comme manutentionnaire à « l’embouteillage » et au fil des années avec l’expérience, elle a gravi les échelons, intégré les bureaux et termine aujourd’hui son parcours en tant que responsable de la vente au public.
Elle a toujours accompli son travail de façon consciencieuse avec honnêteté, disponibilité et gentillesse. Avenante et professionnelle elle a su fidéliser la clientèle.


Bernard Miègeville : il a rejoint la cave, comme directeur en 1984, année doublement marquée par la dramatique disparition du directeur de l’époque, André Rouanet (en poste depuis deux ans) et par une récolte très abondante qu’il a fallu traiter dans l’urgence. Le président a ajouté : « le directeur d’une cave est la pierre angulaire de l’édifice. Bernard a œuvré dans un paysage économique qui s’est complètement transfiguré et qui a nécessité des adaptations permanentes. Il a mis son intelligence, son intégrité et ses compétences au service d’un métier qu’il a accompli avec passion… »

Puis chaque retraité, avec son style s’est adressé aux personnes présentes : Hélène, très émue a  remercié l’ensemble de ses collègues et mis en avant le plaisir éprouvé à travailler dans la structure malgré les moments de stress en fin de mois ! Quant à Bernard, avec humour il s’est mis dans la peau d’un entraîneur de foot :  « … avec un matériel tout neuf, à la mesure des 82 000hl de moyenne annuelle…mon rôle a été de veiller à ce que tous veuillent bien descendre du bus pour venir travailler…nous pouvons être fiers du travail accompli ensemble et même si nous n’avons jamais joué en ligue des champions, nous avons traversé toutes les turbulences et nous sommes toujours là alors que tant d’autres équipes ont disparu. »
Il a enfin souhaité le meilleur à son successeur Emmanuel Fons qui sera a t-il dit confronté à une conjoncture de plus en plus difficile.
Après la remise des cadeaux, c’est autour d’un sympathique buffet occitan que se sont poursuivies les conversations.

08:47 Publié dans Caves, retraite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |