14/10/2010

Le député-maire Jean-Claude Pérez et les élus locaux à la rencontre des vignerons de la cave coopérative

DSCF2146.JPG

Alors que les vendanges se terminent, accompagné par Jean-José Francisco conseiller général du canton, Alain Giniès président de la communauté de communes et Pascal Vallière maire de la commune, Jean-Claude Pérez le député maire de Carcassonne est venu faire le point sur la situation des vignerons de la cave coopérative. Comme il le dit lui-même : « Nous sommes venus « écouter » la profession et, étant donnée la conjoncture prendre la mesure de la situation de cette structure essentielle pour l'économie de la région ».

Les élus ont été accueillis par le président de la cave,  Thierry Punzano, le directeur et quelques viticulteurs membres du conseil d'administration. Le président a immédiatement synthétisé la situation : « La récolte 2010 a été rentrée dans des conditions normales. La qualité est là mais la récolte est petite. Ce n'est jamais avantageux en période de crise si, en plus du tassement des prix on doit supporter une diminution de volumes. Cela aura un impact direct sur la trésorerie du viticulteur ! »

Comme l'ensemble du secteur agricole, la viticulture subit les prix imposés par la grande distribution qui reste maître en ce domaine. Le président a ajouté : « Ce que je demande à nos élus c'est de défendre la ruralité et de plaider en faveur de plus de raison dans les transactions avec la grande distribution afin que le travail du vigneron soit respecté et rémunéré à sa juste valeur ».

Le directeur Bernard Miègeville a ajouté : « On est en irrigation mais ce qui a manqué c'est l'eau en hiver et le froid au moment de la floraison a augmenté le déficit. A ce jour la loi de l'offre et de la demande va jouer sur les prix. Il est raisonnable d'espérer une hausse des prix de 10% environ. Est-ce que ça durera ? Nul ne peut l'affirmer. D'autre part, il est urgent que dans les 5/6ans de jeunes viticulteurs s'installent afin d'éviter le déclin de la filière bien fragilisée car elle dépend du négoce ».

La cave, les Côteaux du Minervois compte 220 adhérents grâce à la fusion avec la cave coopérative d'Aigues-Vives (34). Pour finir sur une note optimiste on peut déjà présager que 2010 sera un très bon millésime, le meilleur depuis une dizaine d'années.

DSCF2149.JPGUne dégustation « raisonnée » a permis aux participants de découvrir les produits proposés par la cave coopérative.

01/09/2010

2010 sera un bon millésime

DSCF2079.jpg

Depuis le 19 Août, bien avant l'aube les rues du village s'animent et le bruit des moteurs des tracteurs et des machines à vendanger viennent interrompre le silence de la nuit. Afin d'éviter l'oxydation, le raisin blanc se cueille « à la fraîche »DSCF2082.jpg

Anne Rouanet, technicienne à la cave coopérative après avoir effectué en amont les contrôles sanitaires a lancé  une série de prélèvements sur les différentes parcelles concernées. Le degré est vérifié grâce au mustimètre, accessoire indispensable pour la technicienne. Les résultats étant  positifs, le feu vert est donné et dès le lundi suivant une centaine de tonnes est rentrée chaque jour : sauvignon, chardonnay et pinot vont se succéder dans les fouloirs, chaque cépage, pas moins de dix-huit, ayant une maturité différente.

Lors de l'Assemblée générale prévue le 30 Août des informations sur la récolte et le millésime 2010 seront données.

Le président de la cave Thierry Punzano a précisé : « dans les prochains jours on peut s'attendre à une  maturité accélérée en raison de l'ensoleillement exceptionnel, de la charge moins importante des ceps et de l'irrigation qui a favorisé la maturité ».

Selon les accords, la cave d'Aigues-Vives (34) qui a fusionné avec les Côteaux du Minervois reçoit la récolte de ses viticulteurs adhérents sur son site, puis les produits des deux caves seront conjointement proposés aux acheteurs.